Author: tdomf_d7bde
• Samedi, novembre 17th, 2012

Alessandro Piperno est un jeune écrivain italien plein de verve.
Je l’ai découvert avec le roman Persécution (Persecuzione, il fuoco amico dei ricordi) paru chez Liana Lévi : un brillant chirurgien, Leo Pontecorvo, se retrouve piégé par une jeune Lolita dans une accusation de pédophilie ; sa lâcheté, son manque de combativité, l’entraînent à sa perte. Critique aussi du rôle des media dans ce genre d’affaire, et du système judiciaire qui sacralise la parole des enfants …
Du même auteur il faut lire Avec les pires intentions (paru en poche), roman « politiquement incorrect », critique décoiffante d’une jeunesse dorée dans les années 80, issue de puissantes familles romaines, dont certaines enrichies sous la dictature mussolinienne. Rapport parfois difficiles entre familles juives et catholiques.
Cet automne, est sorti le roman Inséparables, qui est la suite de Persécution, paru également chez Liana Lévi ; Les Inséparables sont les deux fils du chirurgien, devenus adultes, Filippo et Samuel. L’aîné connaît une célébrité inattendue avec un dessin animé réalisé en dilettante mais sélectionné à Cannes. Le cadet, homme d’affaires brillant, a commis une grave erreur qu’il s’apprête à payer très cher. L’un a épousé une névrosée insupportable et l’autre, qui a pourtant deux amies, est impuissant. Leur mère a imposé une omerta implacable sur le drame de leur père et leur vie en a été fortement marquée. La parole va-t-elle enfin se libérer et les délivrer ? Excellent roman au style percutant et à la composition magistrale. Ce roman a obtenu le Prix Strega 2012.
Buona lettura !

Cet article a été déposé par Pasco Françoise.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.
Password: