Author: tdomf_d7bde
• Lundi, janvier 13th, 2014

Ce roman, à travers la vie d’une grande famille de paysans métayers de Vénétie, les Peruzzi, raconte l’histoire de l’Italie dans la première moitié du XXième siècle. La fiction se mêle à l’histoire, Mussolini jeune, encore socialiste, fréquente la famille. Les paysans sont alors encore traités comme des serfs sous la coupe de riches propriétaires terriens.Puis, la famille adopte la doctrine fasciste et fait partie des colons qui vont participer aux gigantesques travaux d’assèchement et de la mise en valeur de la région des Marais Pontains.
Le narrateur, un des héritiers de la famille dont l’identité ne sera dévoilée que dans les dernières lignes du roman, parle comme on raconte, prend à partie le lecteur, c’est souvent drôle malgré le sérieux du sujet. « Il fallait du culot, et un vrai talent de conteur, pour oser dire l’inavouable, et en outre rendre hommage au monde paysan. »(Telerama)
Pennacchi a obtenu en 2010 le prestigieux prix Strega pour ce passionnant roman, critique des politiciens, de la lâcheté des dirigeants, des travers du peuple italien, mais aussi de sa vitalité, de son courage …et une description des conditions de vie quasi féodales de l’Italie au début du XXième siècle.

Cet article a été déposé par Pasco Françoise.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.
Password: